Se connecter

Randos Activités Ligériennes

Randonnées, Scrabble, Jeux de Cartes, Rotin aux Ponts de Cé

08

avril 2019

Rando à Murs-Erigné

Publiée par Randos-Activites-Ligeriennes--Thomas-Michele / pour Randos  / 0 Commentaire

2018-2019
News
Rando à Murs-Erigné

les 2 légendes de la Roche de Murs:

Légende Républicaine:

Le 26 juillet 1793, les Vendéens acculent à la roche de Mûrs l'armée du général Charles Duhoux de Hauterive et Desclozeâux, qui ne peuvent tenir devant les soldats de Charles Artus de Bonchamps et de Charles d'Autichamps.

Selon Pitre-Chevalier le 6e bataillon de Paris et le 8e, acculés sur le roc, à cents pieds au-dessus du Louet, avec leur commandant en tête s'y ensevelirent avec armes et bagages au cri de « Vive la République ! ».

Les Vendéens admiraient un tel héroïsme, lorsqu'ils aperçoivent une jeune et belle femme suspendue au bord de l'abîme avec un enfant dans ses bras. C'était l'épouse du commandant Bourgeois. « Rendez-vous, lui crie-t-on de toutes parts, il ne vous sera fait aucun mal ». Mais elle ne veut pas survivre à son mari. Elle répond comme lui : « Vive la République ! » et se précipite dans le fleuve. Delpeux, caporal du 6e atteint de deux coups de feu et de quatre coups de sabre, s'assied seul devant l'armée vendéenne, et lui envoie ses dernières cartouches en criant : « Vive la nation ! ».

La mémoire de cet évènement célébré par M. Jeanvrot, conseiller à la cour d'appel d'Angers, a été consacrée par un monument élevé sur La Roche-de-Mur, au moyen d'une souscription patriotique à laquelle s'est associée la ville de Paris, sur le rapport fait par M. Lamouroux au Conseil général de la Seine en 1891. Si l'on en croit Chassin, le commandant Bourgeois put traverser le fleuve à la nage, rallier les restes du 8e bataillon, dit des Lombards, au 6e de Paris et se trouver à la réoccupation des Ponts-de-Cé et des buttes d'Érigné par l'adjudant général Michel-Louis Talot qu'accompagnait le représentant Pierre Philippeaux.

Légende Chouane:
http://www.vendeensetchouans.com/archives/2011/07/26/21685929.html

COMMENTAIRES